log in
Activités

Activités (4)

Conférence sur la problématique de l’Economie du Riz au Mali octobre 2015 : Participation de l'AMAFINU

Le comité Développement rural de notre association qui reprend ses activités a marqué l’année 2015, par sa pleine participation à la préparation et la mise en œuvre de la conférence relative à la Problématique sur le riz ; une activité phare et de survie  pour qui connait la place du riz dans l’alimentation et son rôle dans l’économie nationale.
Nos spécialistes, aux expériences riches et variées dans le domaine de la riziculture, se sont fortement impliqués auprès du Ministère du Développement Rural qui ayant compris l’importance du thème, a mobilisé ses structures spécialisées en organisant conjointement avec notre association dont le plaidoyer a été déterminant dans l’organisation de cet événement.

Tenue de l’Assemblée annuelle de AMAFINU le 10 octobre 2015

L’Assemblée Générale annuelle tenue le 10 Octobre dans la salle de Conférence du PNUD à Badalabougou, a enregistré la participation  de plusieurs membres parmi lesquels de nouveaux adhérents.
Les objectifs de l’assemblée générale visaient à (i) présenter le rapport d’activités du Bureau, (ii) le rapport financier, (iii) le répertoire des membres, (iv) le Site Web (v) et les Communications comme contribution aux débats sur des préoccupations majeures des  populations.Des réalisations de l’Amafinu suite à la revue de ses activités du bureau, on retient la dynamique du groupe qui se traduit par la régularité des réunions mensuelles malgré l’indisponibilité de certaines expertises souvent sollicitées tant à l’intérieur du pays qu’à l’extérieur. Mais ces absences certes ressenties, n’ont pas entravé outre mesure la mise en œuvre des activités. Bon nombre de membres ont apporté systématiquement et manière constante leurs contributions remarquables à la demande du bureau.

Les résultats sont positifs dans l’ensemble dans un environnement pourtant marqué par la situation sécuritaire. Le plaidoyer du bureau basé sur une conviction forte, a été déterminant dans l’atteinte des résultats obtenus grâce à l’action des comités de travail de l’association durant l’année écoulée dans des secteurs aussi stratégiques que sensibles comme la Santé et les Affaires Sociales le Développement Rural et tout particulièrement dans le domaine de la Paix et Sécurité. Toutefois, une analyse est en cours en vue d’une relance des activités de certains comités.

Audience avec la Représentante Spéciale adjointe du Secrétaire Général des Nations Unies, Coordonnatrice Humanitaire, Coordonnatrice Résidente du Système des Nations Unies

L’AMAFINU entretient des bons rapports avec les Agences du Systèmes des Nations Unies. Elle a rencontré lors de la célébration de la Journée des Nations Unies 24 octobre 2014 au siège de la MINUSMA à l’Hôtel de l’Amitié, Mr David Gressly, le Représentant Adjoint du Secrétaire Général des Nations Unies avec qui nous avons abordé la collaboration avec le SNU.

Cette discussion s’est poursuivie avec Mme MBaranga Gasarabwe, Représentante Spéciale adjointe du Secrétaire Général des Nations Unies, Coordonnatrice Humanitaire, Coordonnatrice Résidente du Système des Nations Unies avec le départ de Mr Gressly.  Le relais a été pris par la Coordonnatrice Résidente du Système des Nations Unies, qui au cours de l’audience accordée le 07 aout dernier à la  délégation de l'Amafinu, a souhaité tirer profit de l’expérience des membres de l’association et envisagé d’autres rencontres.

90EME ANNIVERSAIRE DE M'BOW : L'hommage à un Africain qui à apporté à l'humanité

L'Association malienne des anciens fonctionnaires internationaux des Nations Unies (AMAFINU) a célébré, samedi dernier, au CICB, le 90ème anniversaire de la naissance de Amadou Mahtar M'BOW, premier Africain à occuper le poste de Directeur général de l'Unesco.

L'AMAFINU a voulu célébrer ce 90ème anniversaire en organisant une table-ronde à laquelle de nombreuses personnalités étaient conviées. Occasion pour les uns et les autres de témoigner de la vie cet homme qui a révolutionné l'Unesco au cours de ses deux mandats (1974-1986). Le président de l'AMAFINU, Morikè KONARE, a souligné l'importance particulière de l'avènement d'un Africain, à cette époque, à la tête d'une des plus grandes institutions des Nations Unie. D'abord, il y a le fait que jusqu'aux indépendances, les peuples africains étaient des peuples sens voix. Une fois l'indépendance acquise, la plupart des jeunes États feront leur entrée à l'Unesco, exprimant par la même occasion des besoins nouveaux, notamment en matière d'éducation; mais également, de nouvelles sensibilités culturelles, de nouvelles aspirations spirituelles et intellectuelles dont la prise en charge devait influer sur les perspectives, les programmes et les pratiques de l'Unesco.

Subscribe to this RSS feed

Log in or create an account